L’IREIS s’inscrit résolument dans le cadre de collaborations avec les Universités, les écoles de formation et les praticiens du travail social d’autres pays.
Que l’action sociale soit plus ou moins présente dans ces pays, les découvertes et les échanges constituent une richesse inestimable tant pour l’apprenant, les travailleurs sociaux que les enseignants.

Les collaborations se situent à quatre niveaux :

et|icon_globe_alt|

Le développement de la mobilité européenne et internationale par l’ouverture de stages dans des
structures professionnelles du travail social ou des missions de solidarité.

et|icon_building|

Des partenariats avec des organismes de formation en travail social  afin de :

  • partager les savoirs et les approches théoriques
  • permettre à des étudiants de réaliser un semestre à l’étranger
  • accueillir des étudiants étrangers au sein de l’Ireis
  • favoriser les échanges de pratiques d’enseignements
et|icon_genius|

Des collaborations entre enseignants chercheurs pour rédiger des publications ou mener à bien des projets de recherche.

et|icon_shield_alt|

Des échanges de pratiques entre travailleurs sociaux et médico-sociaux français et étrangers.

Comment partir et financer son stage ou ses études à l'étranger ?

Que vous souhaitiez partir en Europe ou hors Europe, des programmes vous accompagnent et financent votre projet :

Bourse Régionale Mobilité Internationale

Partez en formation ou en stage à l’étranger hors Europe avec l’aide de la Région !
 en savoir plus

Programme européen pour l'éducation , la formation, la jeunesse et le sport

Ce programme favorise notamment les actions de mobilité en Europe pour les étudiants
(périodes d’études ou de stage)
en savoir plus

Informations complémentaires

Toutes les informations sur le programme ERASMUS à l’IREIS

b3lineicon|b3icon-user-talk||User Talk

Vos contacts

Annecy : Stéphane EDME
Formateur
edme.stephane@ireis.org

Bourg en Bresse : Karine ROUX
Formatrice
roux.karine@ireis.org

Firminy : Cyril VIALLE
Formateur
vialle.cyril@ireis.org

Assia MEKAOUI
Assistante pédagogique pour l’ensemble de l’IREIS
mekaoui.assia@ireis.org

 

Après 11 mois de préparation, je me suis envolée en octobre 2017 pour le Togo afin de réaliser la moitié de mon stage de deuxième année à l’étranger (pour lequel j’ai obtenu une bourse). En effet, l’IREIS permet à ses étudiants d’effectuer une période de leur stage long à l’étranger.
J’ai saisi cette opportunité pour découvrir un nouvel environnement, une nouvelle culture et pour me confronter aux réalités socio-éducatives d’un des pays les plus pauvres du monde. Ma motivation principale était de me saisir de ce stage pour affiner mon positionnement de future éducatrice de jeunes enfants en dehors de ma zone de confort. De Lomé, capitale du Togo, à Badja,
village reculé du pays, j’ai eu l’occasion de côtoyer le peuple togolais et ses enfants dans leur quotidien. Des rencontres d’ailleurs très fortes en émotion.
Découverte, apprentissage, partage et plaisir ont été au rendez-vous. Le déplacement sur le terrain est à mon
sens, le meilleur moyen de se confronter aux réalités et de prendre de la distance sur nos représentations parfois bien ancrées.
Mes apports théoriques acquis au cours de ma formation ont été un atout dans la réussite de ce stage et une richesse supplémentaire en tant que future travailleuse sociale et éducatrice de jeunes enfants.

Sarah Rocamora

Éducateur de Jeunes Enfants, Togo

J’ai désiré faire un stage à Madagascar au vu des grandes différences culturelles et économiques entre nos pays.
L’IREIS nous a permis, à ma camarade et moi-même, d’effectuer un stage de 4 mois dans un orphelinat sur l’île Sainte-Marie. Sur place, j’ai dû observer et comprendre le fonctionnement des habitants. Un de mes outils favoris en tant qu’éducateur est la communication, cependant nous ne parlions pas la même langue. J’ai dû apprendre, avec eux, à communiquer avec le non-verbal. C’est un enseignement qui m’a servi tout au long de ma formation. Au fur et à mesure des semaines, des liens forts se sont créés. Sorti d’une organisation institutionnelle bien établie, j’ai pu développer mes capacités d’observation, d’adaptation, de réflexion et de créativité.
La différence culturelle m’a apporté une ouverture d’esprit en tant qu’éducateur mais également en tant que personne.

Paul Couard

Éducateur Spécialisé, Madagascar