Accueil - Conférences

"Les rencontres impromptues" de l'IREIS

logo conférences impromptues

Les rencontres impromptues de l’IREIS sont entrées dans une nouvelle phase qui vise à faire participer chacun des établissements à un mouvement d’ensemble. « Rencontres » : ce mot choisi pour caractériser ces conférences et dont les synonymes peuvent être approche, carrefour, choc, colloque, combat, concours, conférence, confluent, confrontation, croisement, duel, entrevue, match, rassemblement, rendez-vous, réunion, tête-à-tête...

Ce mot qui veut pouvoir signifier tout l’attrait du partage, l’espace de quelques heures, entre d’une part un acteur / auteur / témoin du travail social ou d’ailleurs et d’autre part les étudiants, les professionnels, les formateurs, les citoyens. Partage des idées, des questions, des réflexions, des interrogations, des doutes et des certitudes, des convictions, ou encore d’un certain regard sur ce que nous croyons pourtant avoir parfaitement vu et qu’il nous faut redécouvrir. « Rencontres impromptues ? » Pas si improvisées que cela pourtant car, à chaque fois, nous connaissons l’acteur principal et le lieu d’une pièce qui se joue à guichet fermé. Mais un peu improvisées tout de même car finalement les spectateurs en sont aussi les acteurs et ils contribuent à en écrire le scénario pour une représentation unique. Alors, bienvenue à tous pour une saison 2019-2020 à la programmation particulièrement riche !

 

Télécharger le programme 2019/2020

Jean Paul Filliod

L’éducation : un travail à partager ? Images et paroles en contextes

Bourg en Bresse
jeudi 21 novembre 2019
18h - 20h

 

A.Nordine Touil

DES ADOS, DES MURS ET DES EMOTIONS - Don, réciprocité et alliances contrebandières en Centre Éducatif Fermé

La Ravoire
vendredi 25 octobre 2019
9h - 12h

 

SAMIR HADJ BELGACEM

« De petits refus ». Conflits associatifs avec la municipalité et engagement électoral dans les cités


L’objet de cette intervention est de montrer le rôle des conflits associatifs dans les logiques d’engagement électoral dans les cités d’habitat social. À partir d’une enquête sociohistorique dans une ville anciennement communiste, M. Belgacem nous propose d’étudier comment les relations conflictuelles avec les élus municipaux, contribuent à la politisation des responsables d’associations s’occupant de l’encadrement de la jeunesse des cités. Les contentieux concernent principalement l’attribution de subventions, de locaux et l’absence de reconnaissance du travail des éducateurs investis dans l’animation associative. Ces « petits refus » (terme utilisé par les enquêtés) sont à l’origine de conflits qui peuvent mener à un engagement électoral local, allant de la simple défiance de l’autorité municipale à l’opposition au sein d’autres listes. De l’action sociale à l’action politique : tel serait le fil rouge de cette rencontre.

Firminy
Jeudi 3 octobre 2019
18h - 20h